Premier musée d’art numérique au monde à Tokyo

Home  /   Premier musée d’art numérique au monde à Tokyo
Premier musée d’art numérique au monde à Tokyo

TeamLab, une société japonaise a créé des installations numériques artistiquement psychédéliques et très interactives. Tout ceci s’est concrétisé pour offrir au monde le premier musée d’art numérique à savoir le Mori Building Digital Art Museum. Découvrez les particularités de ce musée et pourquoi vous devez absolument le visiter.

Installation

Étendu sur une superficie de 10000 m², il comprend près de cinquante installations. Pour réussir à offrir au public un parfait rendu, 520 ordinateurs ont été reliés à 470 projecteurs ainsi qu’un très grand nombre de capteurs de mouvements.

Une fois dans ce musée, vous ne trouvez ni guides ni panneaux encore moins de plan à suivre. Vous êtes libre de vous balader dans une totale liberté. Il faut préciser que ce sera votre passage qui fera apparaître certaines œuvres. Il est alors conseillé de se promener sans hâte et sans but ou se positionner carrément au milieu de la pièce.

Tout ceci est possible grâce à près de 500 membres nommés ultra-technologistes qui s’activent en coulisses. Parmi eux figurent des ingénieurs, artistes, programmeurs informatiques, roboticiens, mathématiciens, architectes… .

Le coût global du projet n’est pas connu du public puisqu’il demeure jusqu’à présent non révélé par les premiers responsables du musée. Néanmoins, il faudra prévoir par installation selon un des membres de l’équipe près de 2 millions de dollars pour une pareille installation. Ces chiffres n’ont jamais été confirmés par teamLab qui s’est juste contenté d’affirmer que ce montant pourrait considérablement varier en fonction de chaque œuvre.

En savoir plus sur les concepteurs

À 41 ans, Toshiyuki Inoko a formé en 2001 teamLab avec quatre de ses camarades d’université à la fin de leurs études en ingénierie. Ils avaient pour ambition de libérer l’art de toutes contraintes physiques comme celles engendrées par la peinture sur une toile.   

Dans leur manifeste, ils déclarent penser que l’art numérique pourrait étendre la beauté. Il a fallu attendre 2011 pour voir le groupe faire ses premiers pas artistiques dans la région de Taipei, puis revenir en 2014 pour intégrer le giron de la Pace Gallery situé à New York.

Un an après, ils ont organisé leur toute première exposition dans leur pays et ont réussi à attirer 500000 visiteurs en seulement cinq mois. Pour une première, cela était une vraie réussite. Ils ont ensuite pris la résolution de faire découvrir au monde leurs travaux en parcourant Londres, la Chine, la Silicon Valley… .

TeamLab a ensuite un nouveau cap après avoir créé son musée personnel en collaboration avec Mori Building, spécialisé dans l’immobilier. S’il a aussi réussi à obtenir le soutien de certains groupes japonais et de Panasonic qui fournit d’ailleurs des équipements très sophistiqués.

Leave a comment